Rencontre avec Ahmed ANDALOUSSI



Dans le cadre de la Semaine Olympique et Paralympique (SOP) organisée au Lycée Louis Barthou,  un groupe d'élèves, accompagné de Monsieur ETORE, professeur d'EPS, a eu l'honneur et la chance de rencontrer Ahmed ANDALOUSSI, para-triathlète béarnais et membre de l'équipe de France de la discipline depuis plus de cinq ans, venu échanger ouvertement sur son parcours.

Premier «fauteuil» français à avoir été sélectionné au mythique « Ironman » d’Hawaï, (où il a d'ailleurs terminé deuxième de sa catégorie après 11 heures et 30 minutes d’effort), c'est avec fierté et émotion qu'il nous a partagé son histoire : de sa jeunesse à ses projets futurs, en passant par son accident et son quotidien depuis le début de la crise sanitaire. Après avoir pratiqué l'escrime et le « handibasket », c'est dans le triathlon qu'il trouvera un nouveau souffle, parfois au détriment de son entourage. «  Le triathlon, c'est un sport d'égoïstes », explique-t-il, « on doit faire une parenthèse sur notre vie ». En effet, entre les compétitions, les trois à quatre entraînements par jours, les séances de récupération, un sportif de haut niveau ne voit que très rarement ses proches. C'est d'ailleurs pour cela que son fils a décidé de se joindre à l'aventure, en l'accompagnant et en le préparant pour chaque course.

Mais sa réussite, Ahmed la doit à lui seul. Ce sont un mental d'acier et une détermination à toute épreuve qu'il nous a montrés ce jour-là, et notamment lorsqu'il évoque son combat permanent pour une égalité des chances entre athlètes valides et invalides. Ahmed ANDALOUSSI s'active au quotidien pour une meilleure considération de ces derniers, et ce, tant au niveau du matériel fourni, que dans la médiatisation et l'intérêt porté à ces sportifs.

Côté projets, il continue sa préparation pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo, et s'entraîne jour après jour dans le but de devenir le premier athlète en fauteuil à participer à « l'Enduroman » Londres-Paris. Enfin, à la suite de sa retraite internationale, il souhaiterait monter son entreprise de fabrication de fauteuils adaptés pour le handisport afin de permettre à chacun de s'épanouir dans la pratique sportive (fort de son expérience, il sait les difficultés que peuvent rencontrer les athlètes à s'équiper), et ce dans le Béarn.

Cette rencontre nous a ainsi fait prendre conscience , à tous, de la beauté des «petites choses» du quotidien, que nous avons tendance à oublier, mais aussi de l'importance d'assurer une solidarité et une égalité entre valides et invalides, afin de faire évoluer les mentalités, de garantir une liberté de pratique pour tous, et de multiplier les infrastructures adaptées pour chacun.

Nous lui souhaitons une pleine réussite et espérons qu'il parviendra à atteindre ses objectifs !

Témoignages :

Parmi les élèves, Lisa PINTO retiendra "cette formidable leçon de vie", et Romain MINVIELLE demeure marqué par une "aventure humaine et des valeurs exemplaires".

Le mot de Monsieur ETORE : "La venue d'Ahmed Andaloussi dans notre établissement a été riche. Nous avons rencontré un athlète de haut niveau doublé d'une personne d'une grande valeur morale. L'échange avec les élèves a été très direct tout en restant digne. L'émotion a été perceptible à certains moments. Je crois que les participants risquent d'être marqués par cette rencontre chargée d'humanité et d'optimisme qui illustre parfaitement le mot : résilience".

Pour plus d'information sur le parcours d'Ahmed ANDALOUSSI, cliquez ici.