LYCEE LOUIS BARTHOU - La section européenne Espagnol

La section européenne Espagnol



En quoi consiste-t-elle ?
La section européenne espagnole propose une ouverture internationale en s’appuyant sur l’enseignement d’une discipline non linguistique (D.N.L) – 1h de mathématiques ou de sciences physiques par semaine dispensée en Espagnol par un professeur de la discipline habilité à enseigner dans la langue, en sus de l'horaire normal d'enseignement des langues qui est de 2h45 en seconde, 2h15 en première, 2h en terminale, pour toutes les classes.

A qui s’adresse-t-elle ?
La section européenne s’adresse à tous les élèves intéressés par les langues et la découverte culturelle, désireux d’améliorer leur pratique de la langue et d’approfondir leurs connaissances sur cette dernière et sur les pays où elle est parlée. La maîtrise du niveau A2 du CERCL (niveau validé en fin de collège) est cependant nécessaire pour pouvoir suivre cet enseignement dans de bonnes conditions.

Quels sont les objectifs de cette section ?
La section européenne a pour but d’offrir aux élèves la possibilité d’approfondir leurs connaissances sur l’Espagne et l’Amérique Latine, de les sensibiliser à la citoyenneté européenne, de leur permettre de progresser dans la langue et dans la discipline non linguistique en pratiquant ces matières avec d’autres méthodes de travail et d’autres approches.

Et pour le baccalauréat ?
Suivre l’enseignement en section européenne au lycée permet d’obtenir « une mention européenne » portée sur le diplôme du baccalauréat et reconnue au niveau européen. Pour obtenir la mention européenne au Bac, il faut
- avoir au moins 12/20 à l’épreuve d’espagnol obligatoire
- avoir au moins 10/20 à l’épreuve spécifique, sachant que : 80% de la note sont constitués par la note d’épreuve orale "européenne", cette épreuve orale consiste à commenter un ou deux documents en espagnol sur des thèmes étudiés pendant l’année scolaire, et 20% de la note sont attribués conjointement par le Professeur de Discipline Non Linguistique et d’espagnol de terminale.



DNL maths et sciences physiques voir article DNL SCIENCE
L'essentiel du programme sont les suivantes :

-Acclimatation progressive par les élèves du vocabulaire spécifique des mathématiques en espagnol (à partir d’activités sur les nombres, les opérations élémentaires, les figures géométriques, les mesures, les statistiques, les probabilités, les fonctions, les graphiques, la logique…)
-Utilisation des formules de comparaison, d’ordre, de mesures, d’optimisation (le plus grand, le plus petit,…), des expressions temporelles, spatiales, des articulations logiques (Si …alors, donc, implique, déduire, réciproque, etc…), de certitude/éventualité (on sait que, il est certain que, il semble que, conjecture, etc…), de quantificateurs (il existe, quel que soit, pour tout, etc…) permettant l’expression orale et la réutilisation de modèles linguistiques travaillés en cours de langue.
-Activités autour des informations chiffrées ou graphiques, de leur analyse et de leur critique, tirées de la presse espagnole ou latino-américaine, de livres, de sites en castillans (pourcentages, statistiques, graphiques, histogrammes, probabilité, raisonnements,…) pour que les élèves saisissent à travers les mathématiques les enjeux du monde contemporain. Possibilités de débat.
-Travail de recherche documentaire et d’exposés oraux en espagnol concernant l’histoire des mathématiques, une démonstration, la présentation d’un problème.
-Séances TICE à partir de logiciels mathématiques en castillan (geogebra, algobox…) : géométrie dynamique, algorithmique,…
-Travail à partir de documents mathématiques espagnols (manuels scolaires espagnols, vidéos d’enseignants espagnols, problèmes ou sites internet de mathématiques espagnols (via un moteur de recherche castillan), émissions espagnoles : La aventura del saber, universo matemático) pour appréhender les différences éventuelles d’approche de la discipline en France et Espagne, saisir les singularités pédagogiques de deux pays frontaliers à propos d’une matière censée être universelle.
-En prévision d’un échange linguistique et culturel : partage des pratiques avec les professeurs de sciences du lycée d’accueil, mise en place d’activités communes, problématiques mathématiques de la vie contemporaine, composantes culturelles vues sous l’angle mathématique (exemples : architecture, peinture,…), visite d’un musée des sciences en Espagne,…

Vous trouverez le blog "Mathématiques en deça des Pyrénées" ICI

DNL Sciences physiques

Le programme est divisé en trois parties : la santé , le sport et l’univers.
Dans tous les cas le programme est construit autour d’une progression « spiralaire » c’est-à-dire qu’une notion vue à un moment sera réinvestie dans un autre thème , une notion un peu délicate peut être d’abord abordée en français puis réutilisée cette fois en espagnol dans un autre thème, ce qui multiplie les chances d’acquisition d’un vocabulaire spécifique .
Un lien est créé entre les notions abordées et les thèmes. Pour cela nous abordons d’abord une notion par une activité : une étude documentaire, un petit film vidéo, un article de journal, une approche historique , tout cela pouvant être réalisé en espagnol ; par exemple on pourra utiliser une notice de médicament , une étiquette d’eau minérale en espagnol pour le thème de la santé, pour le thème du sport on utilisera un extrait vidéo comme support d’un évènement sportif espagnol .
En parcourant des livres scolaires et les programmes espagnols ,nous comparerons la manière et la méthode d’apprentissage d’une notion ainsi que le moment où elle intervient dans un cycle . L’ élève sera amené à prendre du recul sur ses connaissances et à s’ouvrir à la culture de l’autre. On pourra aussi proposer des exercices en espagnol pour réinvestir ses connaissances.
Enfin la partie TP , en demi-groupe, peut être un moment privilégié pour s’exprimer .


Suivez l'actualité de la DNL Mathématiques sur le blog dédié en cliquant ICI