Lycée Louis Barthou et développement durable

Lycée Louis Barthou et développement durable



Le lycée Barthou s’est engagé depuis de nombreuses années dans une démarche de développement durable.
Le LABEL INTERNATIONAL ECO-ECOLE lui a été décerné à huit reprises en 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2017, 2018, 2019 pour ses actions solidaires et pour le travail entrepris dans les domaines des déchets, des énergies, du climat et de la biodiversité.  Cet engagement dynamique et volontaire a permis au lycée d’entreprendre,  depuis septembre 2011, une démarche plus globale d’AGENDA21 et E3D (Etablissement en démarche de développement durable). Deux LABELS E3D lui ont été décernés en 2015 et 2018.

Qu’est-ce que le programme Éco-École ?
Eco-Ecole est la version française d’Eco-Schools, programme international d’éducation au développement durable (EDD). L’association Teragir a lancé le programme Eco-Ecole en 2005. Le programme vise à aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure pour s’y épanouir et  y participer. Il repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs d’un établissement scolaire (élèves, enseignants, direction, personnels administratifs et techniques, etc.) mais également du territoire (collectivités, associations, parents d’élèves, etc.). Depuis son lancement, le programme Eco-Ecole bénéficie du soutien du Ministère de l’Education nationale. Ce partenariat s’est traduit en janvier 2017 par la signature d’un accord-cadre de coopération pour l’EDD.

Créé en 1994, Eco-école est aujourd'hui implanté dans 50 pays, sur les cinq continents et plus de 31000 établissements scolaires s'y sont engagés. 

Ce programme a été lancé en France en 2005. 

Eco-Ecole permet à toute une communauté éducative de construire ensemble un projet environnemental concret pour son établissement. 

Les élèves, les enseignants, la direction, les personnels, les parents d’élèves, les élus locaux et les partenaires qui s’engagent dans un projet Eco-Ecole travaillent successivement sur six thèmes : l’alimentation, la biodiversité, l’eau, l’énergie, les déchets et les solidarités. 

L’obtention du Label est conditionnée par la mise en oeuvre de sept points  :  formation d’un comité de suivi, réalisation d’un diagnostic, élaboration d’un plan d’action, contrôle et évaluation du plan d’action, définition de liens avec le programme scolaire, implication de toute l’école et de la communauté, création d’un éco-code.  

Chaque année, le label est remis en jeu sur un thème différent.

En 2010-2011, c’est le thème des Solidarités qui a été choisi par le comité de suivi Eco-Ecole du lycée Barthou. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2011 pour les Solidarités.
Pour 2011-2012, c’est le thème des Déchets qui a été sélectionné. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2012 pour les Déchets.
En 2012-2013 c’est de nouveau le thème des Déchets qui a été désigné. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2012 pour les Déchets.
En 2013-2014 c’est le thème des Energies qui a été traité. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2013 pour les Energies.
En 2014-2015, c'est encore le thème des Enérgies qui a été privilégié. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2015 pour les Enérgies.
En 2015-2016, c'est la thématique des Enérgies qui a été mise à l'honneur mais avec un accent spécifique sur le Climat. Le Label n'a pas été demandé cette année-là.
En 216-2017, le lycée s'est engagé dans la Biodiversité. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2015 pour la Biodiversité.
En 2017-2018, le lycée a poursuivi sa démarche de développement et de préservation de la Biodiversité. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2015 pour la Biodiversité.
En 2018-2019, c'est la thématique des Solidarités qui a été relancée. Label Eco-Ecole obtenu en juin 2019 pour les Solidarités.
En 2019-2020, l'établissement mènera essentiellement des actions pour développer la Biodiversité.

3000 établissements scolaires de la maternelle au lycée, répartis dans toute la France, ont engagé une démarche Eco-Ecole. Environ 600 établissements sont labellisés chaque année par le Jury.  

Pendant plusieurs années, le lycée Barthou a été le seul lycée des Pyrénées atlantiques à s’être inscrit dans cette démarche et le seul établissement scolaire sur la ville de Pau.  

Grâce à ce projet qui fédère et mobilise dans et autour de l’établissement, l’école devient un véritable lieu d’expérimentation du développement durable.

Sandrine Riou, référente Eco-Lycée du Lycée Louis Barthou



Le Lycée Barthou, un lycée engagé
En France, sur 1600 établissements scolaires qui ont engagé une démarche Eco-Ecole en 2013-2014, 477 ont été labellisés par le Jury en juin 2014.

Le jury composé de spécialistes de l’éducation à l’environnement et au développement durable et d’experts des domaines relatifs aux 6 thèmes prioritaires, réunit des représentants du Réseau Ecole et Nature, de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), d’Eco-Emballages, de l'Association des Maires de France (AMF), de l'UNICEF, de l'UNESCO et de l'office français de la Fondation pour l’Education à l’Environnement en Europe (of-FEEE).

Le jury qui a attribué le Label Eco-Ecole  au Lycée Barthou a choisi de récompenser l'analyse menée tout au long de l'année sur le fonctionnement du lycée et la diversité des actions engagées. Lisez le rapport du jury ci-dessous pour en savoir plus.

Voici un petit bilan de ce que le Comité Eco-Ecole a entrepris cette année :
Il faut savoir que l’obtention du Label international est conditionnée par la mise en oeuvre de sept points  : formation d’un comité de suivi, réalisation d’un diagnostic, élaboration d’un plan d’action, contrôle et évaluation du plan d’action, définition de liens avec le programme scolaire, implication de tout l'établissement et de la communauté, création d’un éco-code.  Le Comité Eco-Ecole de notre lycée s'applique chaque année à suivre cette démarche en "zoomant" plus particulièrement sur certains points en fonction des années.

Cette année, nous avions choisi d'analyser le fonctionnement de notre lycée sur la problématique des énergies.

Un diagnostic détaillé a été établi en cours d'année et a abouti à la publication d'une synthèse que vous pouvez découvrir en pièce jointe. La lecture du Diagnostic complet ci-dessous vous permettra, quant à elle, d'obtenir des informations beaucoup plus précises. La prochaine étape de notre travail sur les énergies consistera à prendre en compte les problèmes pointés dans le diagnostic et améliorer concrètement ces différents points.
La poursuite des collectes :
Collecte de jouets pour les Restaurants du cœur ; Collecte de piles et de batteries pour l’organisme SCRELEC, toute l’année au CDI ; Collecte de bouchons pour l’association Handisport, toute l’année au CDI.

Collecte de cartouches d’encre d’imprimantes à la reprographie ; et des collectes à venir : collecte de stylos usagés pour l’organisme Terra cycles au CDI ; Collectes de portables pour Emmaüs.

La réduction des impressions :
. Mise en place d’un quota des impressions pour tout le personnel et les élèves, réduction des marges, recto/verso par défaut.

. De réelles économies de papier quantifiables à la vie scolaire grâce à l’envoi des absences par mail, mise en ligne des dossiers d’inscription, suivi pédagogique des internes via Pronote, mise en place de trois téléviseurs pour diffuser les informations et limiter l’affichage papier.

Des animations pédagogiques :
. Visite des ombrières solaires du zénith avec l’association Ecocène en seconde.

. Jeu « Planète Précieuse » avec Ecocène en seconde et terminale.

. Jeu « Territoires d’énergies » avec l’association CPIE Béarn en seconde.

. Visite d’une Entreprise maraîchère biologique Larqué en première STMG.

La réalisation d’Energie-codes :
Un travail remarquable a été réalisé avec les élèves d’arts plastiques.

. Des autocollants graphiques « Energie-codes » ont été réalisés par 35 élèves de seconde Arts visuels et seront « stickés » en 2015 dans tout l’établissement.


Eco-Ecole est la version française d’Eco-Schools, programme international d’éducation au développement durable (EDD), développé par la Foundation for Environmental Education. L’association Teragir a lancé le programme Eco-Ecole en 2005.
Le programme vise à aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure pour s’y épanouir et  y participer. Il repose sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs d’un établissement scolaire (élèves, enseignants, direction, personnels administratifs et techniques, etc.) mais également du territoire (collectivités, associations, parents d’élèves, etc.). Depuis son lancement, le programme Eco-Ecole bénéficie du soutien du Ministère de l’Education nationale. Ce partenariat s’est traduit en janvier 2017 par la signature d’un accord-cadre de coopération pour l’EDD.

Eco-Ecole propose un mode d’emploi aux équipes pédagogiques pour déployer efficacement le développement durable de la maternelle au lycée. L’étude nationale Eco-Ecole réalisée en 2014 démontre l’efficacité de ce programme depuis 2005.